Questionnaire d’évaluation de l’assistante maternelle envoyé aux parents

un questionnaire d’évaluation
de l’assistante maternelle envoyé aux parents

Avez vous entendu parler de cette article qui circule sur le net ?

La Protection maternelle et infantile du Département du Nord adresse des questionnaires aux parents employeurs sur les conditions d’accueil de leur enfant par leur assistante maternelle, selon l’Unsa Proassmat. Le syndicat dénonce un abus et demande l’arrêt de cette pratique.

En effet : Drôle de surprise pour certaines assistantes maternelles exerçant dans le département du Nord : leurs parents employeurs ont reçu début janvier un courrier signé d’une puéricultrice de la Protection maternelle infantile (PMI) et accompagné d’un questionnaire.

Voici le questionnaire en Fichier pdf

n’hésitez pas à cliquer sur la pub, c’est un moyen de participer à la vie du site chez veronalice.

Syndicat en alerte

Alerté par des adhérentes, le syndicat Unsa Proassmat a immédiatement réagi et adressé aujourd’hui un courrier au président du Conseil départemental. Le syndicat rappelle que cette pratique n’a aucun fondement réglementaire dans le cadre de la procédure d’agrément. « Les textes ne prévoient pas de demander l’avis des parents employeurs soit en cours d’agrément soit au moment de son renouvellement, ces derniers n’en ont d’ailleurs ni la formation ni les compétences requises. La plupart n’ont même pas connaissance du référentiel ! » souligne Liliane Delton, secrétaire générale de l’Unsa Proassmat.

Petit rappel

Le syndicat rappelle que les professionnelles « ne peuvent être évaluées que par des personnes compétentes, connaissant parfaitement les critères » mentionnés dans les textes réglementaires.
D’autre part, il souligne que les parents ont parfois des exigences non conformes aux textes. Ainsi, les assistantes maternelles sont « très souvent confrontées à des demandes de rajout de matelas dans les lits parapluie, ou à l’administration de médicaments sans ordonnance ».
Pour toutes ces raisons, « outre le fait que cette pratique peut générer des tensions entre assistantes maternelles et parents employeurs », l’Unsa Proassmat demande l’arrêt de cette pratique.

Source de l’article La source ici

N’hésitez pas à laisser un commentaire

a très vite

veronalice

6 thoughts on “Questionnaire d’évaluation de l’assistante maternelle envoyé aux parents”

  1. Bonjour Véro ,

    Ici aussi dans le Alpes Maritimes , des anciens parents m’en ont parlés , je sais pas si c’est le même questionnaire mais c’est un questionnaire sur l’assistante maternelle .Bonne journée

  2. Bonjour,
    J’ai également lu cet article, et cela ne m’a pas trop surprise car j’étais ass mat dans le nord de 2000 à 2011 et à l’époque deux de mes employeurs avaient eu un questionnaire de ce type, seul un employeur y avait répondu, l’autre non. Je ne sais pas d’où il provenait.
    Je me souviens que j’étais en colère et que je ne decollerais pas du tout. L’année suivante on avait déménagé et j’ai plus jamais vécu cette sorte de contrôle qui m’avait blessée. Je me disais que si l’employeur avait quelque chose à dire, qu’il devait me le dire directement, ce qu’on faisait en général, on discutait librement de tout ce qui concernait son enfant, j’avais une impression d’être moins crédible dans ma profession sans avoir fauté pour autant. Moi qui disait que j’étais un peu « mon propre patron » en travaillant chez moi, c’est comme si quelqu’un d’inconnu s’octroyait le droit de me contrôler sans me connaître. J’étais mal, en colère, d’ailleurs d’y repenser ça reste comme un truc moche, un mauvais souvenir, un malaise qui m’a choquée.
    Quelqu’un ou un organisme, qui pense avoir le droit de prendre ce pouvoir pourri, c’est une atteinte à la liberté.
    Surtout que les questions posees sur ce questionnaire reprennent quasiment tout ce que je dis ou que je présente aux parents naturellement lors de nos rencontres pré-contrat, c’est donc un flicage illégal, une curiosité, une forme de voyeurisme envers notre profession.
    Ca me reste encore en travers de la gorge.
    Je dis « courage  » aux nounous concernées.
    Bonne fin de journée à toutes

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils