Assurance chômage

Assurance-chômage

Les règles inchangées pour les assistantes maternelles
La ministre du travail Muriel Pénicaud a affirmé lors de sa conférence de presse sur la réforme de l’assurance-chômage que les règles spécifiques de l’Allocation de retour à l’emploi resteraient inchangées pour les assistantes maternelles.

Grand soulagement pour les professionnelles dont la forte mobilisation semble avoir porté ses fruits : « nous ne toucherons pas aux règles qui concernent les assistantes maternelles » a assuré Muriel Pénicaud ce midi lors de sa conférence de presse. 

« Pour nous c’est une grande satisfaction de voir que nous avons eu raison de nous mobiliser pour cette cause, et que le gouvernement a compris les spécificités de ce métier » réagit Véronique Delaitre, référente nationale de FGTA-FO. Avec la CGT et le collectif d’assistantes maternelles à l’origine de la page Facebook « Assistants maternels en colère Gilets Roses », FO a co-organisé une forte mobilisation des professionnelles pendant six mois, arpentant les rues de plusieurs villes de France en gilets roses à quatre reprises, avant d’organiser des piques-niques les 18 et 19 mai.

« Les assistantes maternelles préféreraient toutes bénéficier du plein emploi que de l’ARE, mais cette allocation avec ses règles de calcul actuelles reste indispensable face à la précarisation du métier » poursuit Véronique Delaitre.

« Nous sommes contentes de voir que nous avons été entendues, mais nous restons prudentes car rien n’est écrit pour l’instant, et surtout nous pourrions être impactées par d’autres points de la réforme » souligne Laurence Joly, membre du collectif Assistant maternels en colère – Gilets roses.

Pour les autres salariés, la réforme de l’assurance chômage durcit les conditions d’ouverture et de prolongation des droits. Qualifiée de « difficile » mais nécessaire par le gouvernement, le numéro un de la CFDT, Laurent Berger, la décrit comme « profondément injuste », et la CGT comme « inique » et « inefficace ».

« C’est une joie d’avoir gagné sur une partie de la réforme, mais elle fait d’autres dégâts que nous allons combattre, assure Stéphane Fustec, représentant national de la CGT-Services à la personne. Les assistantes maternelles ont lancé une mobilisation formidable et il faut continuer dans cette voie ». Les trois organisations poursuivent leur mobilisation autour de la profession le 29 juin en organisant des Etats généraux des assistants maternels à la Bourse du travail à Paris.

Le lien source  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils